Samuel Zarka (Lise/CEET)

Samuel Zarka

Publications récentes

 

Samuel Zarka est post-doctorant au CEET. Issu d'un master GRH et sociologie du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), il a ensuite réalisé une thèse de sociologie du travail au Lise (UMR 3320, Cnam-CNRS) sous la direction de Fabienne Berton et Marie-Christine Bureau.

Cette thèse s’intitule : « L’équipe de cinéma. Genèse et portée de la qualification du travail dans la production cinématographique en France. 1895 – 2018 ». Elle interroge la construction des qualifications professionnelles (réalisateur, chef opérateur, chef décorateur, etc.) dans les équipes de production de films en France sur une longue période. À travers une approche sociohistorique, elle entend montrer que la qualification se manifeste comme enjeu revendicatif récurent, tout en se constituant en assise d’une revendication plus large sur l’avenir de l’industrie. Cette recherche a bénéficié de l’aide de la Cinémathèque Française et a été soutenue au Cnam en décembre 2019.

Un post doctorat à l'EHESS au Centre Maurice Halbwachs (UMR 8097) a donné une prolongation à cette thèse, en s’intéressant au capitalisme de plateformes dans le secteur audiovisuel.

Le postdoc qu'il mène de 2021 à 2022 au Centre d'études de l'emploi et du travail s'intéresse à nouveau à des enjeux de travail, d'emploi et de qualification, mais dans un autre secteur d'activité. Il s'intitule : Les laboratoires de biologie médicale : première ligne ou zone grise de la politique sanitaire ? Ce projet part de la situation paradoxale dans laquelle le personnel salarié de ces laboratoires a été placé durant la crise sanitaire. Faisant partie des métiers de « première ligne », c’est-à-dire en contact direct avec des malades et la maladie, ces salariés ont pourtant été tenus hors champ des mesures de revalorisation du Ségur de la santé. Les laboratoires font ainsi figure de zone grise de la politique sanitaire, alors même qu’ils sont traversés par plusieurs dynamiques, dans lesquelles la crise s’est imbriquée : concentration, rationalisation des procédés, centrage de l’énonciation de la norme juridique au niveau de l’entreprise, mais aussi revendication relative aux salaires et diplômes des techniciennes d’analyse, fonction à prédominance féminine centrale au sein des laboratoires. Au regard ces différentes dynamiques, son projet de recherche sur un an vise à observer les effets structurels de la crise sanitaire sur le travail et l’emploi, mais aussi l’attitude des acteurs sociaux face à ces effets. À cette fin, il associe un regard statistique sur les conditions d’emploi et de travail, à une analyse de l’action des directions et des collectifs de travail, pour réguler les effets de la crise.

En savoir plus +Page HAL

En savoir plus +Page Cairn 

En savoir plus +Page Academia

En savoir plus +Page Google Scholar

 Autres publications et communications

A paraître

  • À paraître, « La production cinématographique en négociation : la convention collective de branche comme cadre d’une logique de projets », Négociations.
  • À paraître, « L’affirmation fragile d’un groupe professionnel de la postproduction en cinéma et audiovisuel : entre invisibilité de fait et désir de faire équipe », Questions de communication.
  • À paraître, « L’émergence de l’équipe de cinéma dans les théâtres de prise de vues cinématographiques (1905-1914) », Gérer et comprendre.
  • À paraître, « L’équipe costume au cinéma : de la négociation des conditions d’emploi au genre de la qualification », Création collective au cinéma, n°4. 

Articles

Chapitre d'ouvrage

  • 2018. "L’édifice classique du cinéma français. Histoire et perspectives", in Perron T. (dir.), L'Ecran rouge, Syndicalisme et cinéma de Gabin à Belmondo, L’atelier, Paris.

Communications récentes

  • 2019. « Qualification, déqualification et requalification du travail. Le cas des costumières de cinéma ». Communication au colloque Le costume sur un plateau, Université Sorbonne nouvelle, Paris, 12-13 mars.
  • 2019. « Hypothèses sur l’entreprise France-cinéma ». Séminaire de l’axe Travail du Lise, Cnam, Paris, 25 janvier.
  • 2019. « Justice endogène et droit du travail. Une approche sectorielle sur longue période: le cinéma français ». Journée d’étude, « La justice du travail en actes », Cnam, Paris, 17 janvier.
 
Autres recherches
  • 2014-2015. « Quelles réalités pour les emplois verts dans le bâtiment ». Convention de recherche FO-IRES.
  • 2012-2014. « Redonner ses chances à l’apprentissage. Une comparaison France-Suisse-Italie. » Avec Maël Dif-Pradalier. Convention de recherche CFTC-IRES.