Petiau Anne

 
 
 
 

Dernières publications

  • Vivre en squat. Une bohème populaire au XXIème siècle, Editions du CNRS, 2014 (avec L. Pourtau)
  • « L’intervention sociale auprès des squatteurs. Eléments pour la sociologie d’une jeunesse marginale », dans J.-Y. Dartiguenave, C. Moreau, M. Savina (dir.), Identité et participation sociale des jeunes en Europe et en Méditerranée, Paris, L’Harmattan, 2013, p. 177-187 (avec L. Pourtau)
  • « Les squats : entre réponse à la précarité et stratégie de reclassement » dans S. Ertul, J.-P. Melchior, P. Warin (dir.), Les parcours sociaux face aux politiques publiques, PUR, 2012, p. 139-148 (avec L. Pourtau).
  • “Free Parties and Teknivals: Gift-Exchange and Participation on the Margins of the Market and the State”, Dancecult, vol. 7, n°1, 2015 (à paraître).

Anne Petiau est sociologue. Elle est responsable du Centre d'Etude et de Recherche  Appliquées (CERA), une unité de recherche portée par trois centres de formation et de recherche professionnelle en travail social (le campus des métiers du social Buc Ressources, le Centre de formation Saint Honoré, l'association CEREP-Phymentin). Après une thèse de doctorat sur les musiques et les musiciens électroniques à l’Université Paris Descartes (soutenue en 2006), située au croisement d’une sociologie de la jeunesse, de la culture et de la déviance, elle a prolongé ses travaux sur les publics et les acteurs de l’intervention sociale. Ses travaux actuels portent notamment sur les populations marginalisées, leurs modes de vie et trajectoires (squatteurs, usagers de drogue, personnes sans domicile) et sur l’intervention sociale auprès de ces populations. Elle est chercheure associée au LISE depuis 2014. Elle participe actuellement à la recherche "Rémunérations et statuts des aidants : parcours, transactions familiales et types d'usage des dispositifs d'aide".