Maïté Juan

Dernières publications

  • M. Juan, « La fabrique d’un commun urbain : la gestion communautaire comme levier de réinvention de la gouvernance territoriale ? » Espaces et Sociétés, Dossier « Biens communs et territoire ».
  • P. Eynaud, M. Juan, D. Mourey, « Reinventing the right to the city through participatory art », Voluntas, Special Issue « The City and Social Mobilization: Rights, Actors and Fields in times of Urban Crisis ».
  • M. Juan, « Communs culturels, espaces publics alternatifs et économie solidaire. Revisiter Polanyi au prisme des institutions culturelles citoyennes », Revista de Economia Solidaria, n°11, ACEESA – Associacio Centros de Estudos de Economia Solidaria de Atlantico, Sao Miguel, Acores, Portugal.
  • P. Eynaud, M. Juan, D. Mourey, 2015. "L'art et la gouvernance en partage", Gouvernance : entre diversité et normalisation, dir. P. Eynaud, Dalloz, Juris éditons.

Maïté Juan est docteure en sociologie du Cnam. Ses recherches portent sur les expérimentations citoyennes à la croisée de la démocratie participative et de l’économie solidaire. Elle s’intéresse, plus particulièrement, aux conditions d’émergence et de consolidation de contre-pouvoirs citoyens, à la fabrique de communs ancrés dans les territoires et aux modes innovants d’institutionnalisation de ces initiatives citoyennes, pouvant générer la co-construction de nouvelles politiques publiques en Espagne et en France. Ses études articulent donc deux échelles d’analyse privilégiées : la fabrique des collectifs (institutionnelle, organisationnelle, économique mais aussi sociale et relationnelle) et le rapport aux institutions, à travers la tension entre domestication et innovation institutionnelle. S’inscrivant à la croisée de la sociologie économique et de la sociologie politique, ses recherches tendent à s’inscrire dans une sociologie de l’émancipation qui, n’évacuant nullement l’attention aux processus de domination et de reproduction, soit apte à mettre en lumière les capacités critiques et instituantes d’espaces publics populaires. En Juin 2017, elle a soutenu une thèse intitulée « Sociologie des initiatives culturelles citoyennes : le pouvoir d'agir entre démocratie participative et économie solidaire », travail réalisé sous la direction de Jean-Louis Laville (LISE, Cnam) et Loïc Blondiaux (CESSP, Paris 1).

Elle a été chargée de cours pour les enseignements « Sociologie économique » et « Politiques et économie de la protection sociale » au sein du master recherche « Travail social et intervention sociale » du Cnam, tout en intervenant ponctuellement à Science Po Paris et Science Po Bordeaux autour des initiatives d’économie solidaire et de l’hybridation des ressources.

Elle mène actuellement une étude pour le FONJEP (Fonds de Coopération de la Jeunesse et de l'Education Populaire) autour des modèles socio-économiques des associations d’éducation populaire.

Elle est membre du comité de rédaction de la revue Participations, revue de sciences sociales sur la démocratie et la citoyenneté, et coordonne un ouvrage en cours de publication aux éditions de la FMSH intitulé L’innovation sociale, entre tournant néolibéral et expérimentations citoyennes, aux cotés de Jean-Louis Laville, Isabelle Guérin et Joan Subirats.

Plus d'informations

       CV de Maïté JUAN