Guillaume Lecoeur

   

Dernières publications

  • G. Lecoeur, « Recension de : Jean-Noël Jouzel, Des toxiques invisibles. Sociologie d'une affaire sanitaire oubliée », Sociologie du travail, 2014.
  • G. Lecoeur, « Recension de : Caroline Datchary : La dispersion au travail », La Nouvelle Revue du Travail, n°164, 2012.
  • G. Lecoeur et M. Lallement, « Le transformazioni della qualità del lavoro in Francia : evoluzioni, implicazioni et dibattiti contemporanei», Sociologia del lavoro, n°127, 2012, p. 195-208.
  • G. Lecoeur, « Le stress : un objet d’étude pertinent pour les sciences sociales ? », Idées, n°164, juin 2011, p. 51-59.
   
Guillaume Lecoeur travaille sur la naissance et l'évolution d'une expertise internationale en santé au travail. En s'appuyant sur des sources diverses (archives, entretiens, observation participante), sa thèse tente de montrer l'existence et la diversité de cette expertise, notamment à partir de la compréhension des usages sociaux que les scientifiques et experts étudiés font des notions de fatigue, de stress et de risques psychosociaux au travail. Il a rejoint le LISE à la fin de l’année 2010 pour se consacrer à une thèse de doctorat sous la direction de Michel Lallement. Il a enseigné au Cnam dans les cours de Sociologie du travail et de l’emploi et de Champs de la sociologie.

 

 Plus d'informations


Publications de Guillaume Lecoeur sur CAIRN