Dominique Roux-Rossi



 
 
photo: D.R.R.

Publications récentes (sélection)

En qualité de juriste, les travaux de recherche de Dominique Roux-Rossi sont centrés sur l'analyse et l'évolution des règles de droit du travail, mais elle est particulièrement intéressée par l'approche pluridisciplinaire qui permet d'appréhender le fait juridique en relation avec d'autres disciplines comme la sociologie ou l'économie.

Cette approche permet d'aborder les questions d'usage, d'utilisation  et d'application du droit et de montrer comment cet usage peut entraîner des évolutions des  règles de droit normatif. Ainsi l'examen des négociations d'entreprise sur des thèmes relatifs à l'emploi, l'analyse des rôles et stratégies des différents acteurs, l'application des règles définies lors de ces négociations,  permettent de mettre en évidence l'existence actuelle d'une tendance à décentraliser vers l'entreprise la production des règles de droit du travail dont l'enjeu est de servir les intérêts économiques et sociaux des entreprises et  d'obtenir une plus grande flexibilité dans la gestion de la main-d'oeuvre. Sont ainsi  étudiés les mécanismes de modification des lieux et modes de production du droit, leur application et leurs conséquences sur les statuts des salariés. Il est notamment recherché si les nouvelles règles ainsi dégagées permettent de garantir une efficacité accrue du droit, si elles bouleversent réellement les structures juridiques traditionnelles. La négociation d'entreprise sur des thèmes relatifs aux modes de gestion, à l'emploi est  en effet significative de la façon dont le droit du travail peut être perçu comme une contrainte et/ou une ressource utilisées par les acteurs pour atteindre leurs objectifs.
L'axe "négociation-relations sociales-effectivité juridique" a ainsi été développé par Dominique Roux-Rossi dans ses principaux travaux de recherche récents, sur des thèmes différents. 

 

Plus d'informations


- Projet en cours : l'employabilité et les trajectoires des travailleurs intérimaires.
La place des travailleurs intérimaires n'a cessé d'augmenter depuis les années 1990. Un enjeu est de considérer que cette forme d'emploi n'est peut-être pas si atypique. Certaines entreprises  d'intérim s'attachent à stabiliser leurs personnels et à leur offrir des conditions de travail similaires à celles des travailleurs en contrat à durée indéterminée (la notion de CDI  Interim est actuellement  en discussion.) 
Ce projet NEXT associe plusieurs établissements : ESCP-CNAM-PARIS 1, autour de thématiques différentes.
Sur la question de l'employabilité des travailleurs intérimaire, l'équipe de recherche pluridisciplinaire et membre du Pres-HESAM comprend des chercheurs en gestion, en économie, en droit.