Rachel Zacklad

Soutenance de thèse - Reportée

20 mars 2020
14h

  • Paris Saint-Martin/Conté
  •  CNAM - Amphithéâtre Jean-Baptiste Say

292, rue saint-Martin

Paris 3ème


Thèse pour l’obtention d’un doctorat en sociologie présentée par Mme Rachel Zacklad

L’entrepreneuriat dans le champ du vieillissement : de l’analyse structurale de récits biographiques aux trajectoires professionnelles

Jury :

  • Mme Françoise LE BORGNE-UGUEN, Rapporteur           
  • M. Jean-Paul DOMIN, Rapporteur
  • M. Marcel JAEGER, Directeur
  • M. Philippe  BATIFOULIER, Co-directeur
  • Mme Solène BILLAUD, Examinateur         
  • Mme Chantal NICOLE-DRANCOURT, Examinateur

Résumé de la thèse

Les changements économiques et sociaux des sociétés contemporaines s’appuient sur un fait démographique inéluctable et sur un paradigme économique particulier : le vieillissement de la population et l’importance de l’innovation comme source de croissance économique. L’évolution du paradigme économique de l’innovation a évolué passant de la figure centrale des grandes firmes au développement de l’entrepreneuriat à un échelon régional à partir des années 1970. Parallèlement à cela, les politiques publiques de l’accompagnement du grand âge initialement mises en place au cours du XXème siècle dans une logique de protection sociale ont privilégié de plus en plus les initiatives et le développement d’acteurs privés et ont encouragé le développement de la silver economie. C’est donc au travers de l’imbrication et de l’évolution de ces deux phénomènes de société que la thèse se propose d’étudier les parcours professionnels d’entrepreneurs innovants dans le secteur du vieillissement à travers une analyse qualitative de récits biographiques. Dans une perspective interactionniste et s’appuyant sur l’analyse structurale de Demazière et Dubar (1997), la thèse étudie l’articulation entre d’une part les logiques d’entrepreneurs dans le champ du vieillissement, leurs trajectoires professionnelles et leurs représentations et d’autre part, les enjeux macroéconomiques qui les traversent. Elle souligne pour finir les apports et les limites de la méthodologie d’analyse structurale dans cette perspective.

Mots-clés : entrepreneuriat, vieillissement, innovation, analyse structurale, trajectoire professionnelle, représentations.