Fabienne Berton (dir.)

Faire famille aujourd’hui. Normes, résistances et inventions

20 mai 2021

Qu’est-ce qu’être parent aujourd’hui ? À partir d’une importante enquête qualitative auprès de familles, diverses du point de vue de leur configuration et de leur origine sociale et géographique, et de divers professionnels de la petite enfance, notre ouvrage montre que les familles sont loin de rester passives face à l’imposition de règles de conduite d’une « bonne parentalité ». Elles interprètent différemment les normes, se les approprient, les rejettent ou s’y adaptent sur la base de compromis négociés avec les institutions et les professionnels de la petite enfance. Il est remarquable que le travail permanent exercé sur les normes familiales ne soit pas linéaire et aboutisse à la coexistence d’une pluralité de conceptions de la « bonne parentalité », plus ou moins innovantes, contestataires ou traditionnelles. Ce qui frappe aujourd’hui est cet enchevêtrement de normes traditionnelles résistantes, de normes contestées et négociées et de nouvelles normes inventées qui transforment les référentiels de la famille moderne. Plus qu’au déclin de l’institution familiale, souvent déploré dans le discours public et relayé par les spécialistes de l’enfance ou les observateurs de la vie sociale, notre enquête nous a confrontées à un processus permanent d’institutionnalisation de la famille tant par sa contestation des normes en place que par sa volonté d’inventer de nouvelles façons de « faire famille ».

Table des matières

  • Introduction, Fabienne Berton
     
  • Chapitre I : Nommer les familles, enjeux politiques et sociaux des catégories, Fabienne Berton et Marie-Christine Bureau

L’institution de la famille entre ordre institué et processus instituant

L’apparition du terme de parentalité

La construction des catégories de familles et leurs enjeux

La construction de la réalité sociale par la statistique

Saisir la réalité vécue des familles ?

  • Chapitre II : L’avènement du parent réflexif, Barbara Rist

L’émergence d’une société réflexive

Les politiques de la parentalité

Vers un « parent réflexif » : l’évolution des pratiques des professionnels de l’enfance

Les familles face à la norme de réflexivité : adhésions, résistances et compromis pragmatiques

Une variété de réactions face à la norme de réflexivité

  • Chapitre III : L’autorité, un point névralgique dans le choc des normes, Jacqueline de Bony et Céline Jung

L’autorité à l’heure des droits de l’enfant

Autorité imposée, négociée, revendiquée ?

Les difficultés de l’autorité négociée

  • Chapitre IV : Couple parental ou pluriparentalité ? Fabienne Berton, Marie-Christine Bureau et Barbara Rist

La construction du récit familial et la place des différents adultes

Peut-on partager l’autorité parentale au-delà de deux ?

La nouvelle norme de coparentalité et la question de la place du père

La force du duo parental

  • Chapitre V : Les pères dans tous leurs états, Fabienne Berton, Marie-Christine Bureau et Barbara Rist

Paternité pratique et paternité symbolique

La figure du père traditionnel

La figure du père défaillant

La pluralité des figures de l’engagement paternel

Une nouvelle paternité ?

  • Conclusion, Barbara Rist

Les auteures

Fabienne Berton est socio-économiste, chercheuse au Lise CNRS, Cnam. Ses travaux portent sur les parcours de vie, les trajectoires professionnelles, la conciliation travail-famille, les transitions et les ruptures dans les parcours, les modes de garde des jeunes enfants.

Marie-Christine Bureau est sociologue, chercheuse au Lise CNRS, Cnam. Ses travaux portent sur les changements institutionnels en relation avec les nouvelles pratiques sociales, la mise en œuvre locale des politiques publiques, les marges du salariat et les nouvelles formes de coopération au travail.

Jacqueline de Bony est chercheuse au Lise CNRS, Cnam au moment de la rédaction de cet ouvrage. Ses travaux portent sur les processus de décision et de concertation. Elle étudie également les questions de transmission aux enfants, les formes de parentalité et plus récemment les aidants familiaux.

Céline Jung est sociologue, chercheuse associée au Lise CNRS, Cnam. Ses travaux portent sur les politiques sociales, les publics et les professionnels des interventions socio-éducatives, plus particulièrement dans le champ de l’enfance. Elle étudie également les socialisations familiales et institutionnelles et leurs effets lors de la transition à l’âge adulte.

Barbara Rist est sociologue, enseignante-chercheuse au Lise CNRS, Cnam. Ses travaux portent sur les politiques sociales et leur mise en œuvre, sur les professions du social ainsi que sur les liens entre les institutions et les familles. Elle travaille également sur les politiques de la dépendance, notamment sur les expériences vécues et les trajectoires des proches aidants.

Site de l'éditeur