Ma thèse en 180 secondes

Rendez-vous le 13 juin prochain pour la finale MT180 édition 2019!

13 juin 2019

En présence ou en ligne, soyez nombreux à suivre cet événement passionnant et à soutenir notre champion qui représentera les couleurs du Cnam !

Le communiqué de presse du CNRS

La finale nationale 2019 du concours « Ma thèse en 180 secondes », se déroulera le 13 juin prochain à 18h30 à la Maison de la Culture de Grenoble et sera animée par Mathieu Vidard et Bertrand Périer.

Organisée par la Conférence des présidents d'université (CPU) et le CNRS, avec le soutien de la Communauté Université Grenoble Alpes, la finale nationale permettra à 16 doctorants venus de toute la France de présenter leur sujet de thèse en trois minutes.

Pour cette sixième édition, près de 600 doctorants de toute la France se sont inscrits à la formation en médiation scientifique proposée par les universités ! Plus de 350 ont participé aux finales régionales, et seuls 16 doctorants se retrouveront en finale le 13 juin à partir de 18h30 sur la scène de la MC2 de Grenoble. Cette finale sera animée par Mathieu Vidard, présentateur de « La Tête au Carré » sur France Inter, et Bertrand Périer, avocat et spécialiste de l’art oratoire et parrain du concours.

La soirée, dont la totalité des places a été réservée en quelques heures, sera retransmise en direct sur http://mt180.fr, et également sur les comptes Facebook, Twitter du concours et sur la Chaine Youtube MT180.

Le ou la lauréat(e) de cette finale nationale représentera la France lors de la finale internationale, le 26 septembre prochain au Grand Théâtre National de Dakar au Sénégal.

Découvrez les 16 candidats nationaux par ordre de passage :

« Mon travail c’est d’aider la police à réduire la marge d’erreur en développant une nouvelle méthode de datation des os bien plus précise et celleci est acoustique »
Arthur ANGERMULLER
Université Paris Seine – Laboratoire des Systèmes et applications des technologies de l’information et de l’énergie (SATIE) Estimation du délai Post-Mortem de l’os par méthodes ultrasonores Revoir sa prestation en finale régionale Ma thèse en 180 secondes : finale nationale le 13 juin à Grenoble

« Je recrée une flore intestinale artificielle au laboratoire afin de tester l’effet des futurs médicaments sur nos bonnes bactéries »
Florine ECALE, Université Confédérale Léonard de Vinci – Laboratoire Écologie et Biologie des Interactions (EBI) Stress moléculaire du microbiote Revoir sa prestation en finale régionale

« Le but de ma thèse est de découvrir le lien entre la lumière et cette envie frénétique de manger du nitrate »
Valentin CHAPUT, Languedoc-Roussillon Universités – Laboratoire Biochimie & Physiologie Moléculaire des Plantes (BPMP) Étude des voies de signalisations impliquées dans la régulation des transporteurs de nitrate aux niveaux transcriptionnel et post-traductionnel chez Arabidopsis thaliana Revoir sa prestation en finale régionale

« J’étudie deux maîtres du camouflage : la seiche et le crabe vert »
Apolline CHABENAT, Normandie Université – Laboratoires Stress Environnementaux et Biosurveillance des milieux aquatique (SEBIO) et Neuro-éthologie Cognitive des Céphalopodes (NECC-Ethos) Modification des polymorphismes liés aux défenses vis-à-vis des prédateurs par des médicaments psychotropes chez un céphalopode et un décapode Revoir sa prestation en finale régionale

« Le but de ma thèse est de comprendre ce qui s’est passé dans la tête de Zidane le 9 juillet 2006 »
Sylvain LABORDE, Normandie Université – Centre d'Étude Sport et Actions MotriceS (CesamS) Activité vagale cardiaque et respiration : influence sur le stress et la performance des fonctions cognitives exécutives chez le sportif Revoir sa prestation en finale régionale

« Ma mission : transcender des pièces de théâtre agrémentées de musique créées il y a plus d’un siècle au festival de Béziers »
Liliane SIANI, Réseau d'établissements de l'enseignement supérieur et de la recherche de Champagne-Ardenne – Centre d'Etude et de Recherche en Histoire Culturelle (CERHiC) Le Festival de Béziers au tournant du XXe siècle : un « Bayreuth français » ? Revoir sa prestation en finale régionale

« Comment procéder pour trouver toutes les empreintes d’une scène de crime aussi étendue que la salle où nous nous trouvons ce soir ? »
Alexandra SAUVÊTRE, Sorbonne Université – Laboratoire de Chimie de la Matière Condensée de Paris (LCMCP) Nouvelle méthode de révélation de traces papillaires par diffusion en spray de cyanoacrylates fluorescents à température ambiante. Dispositifs opérationnels pour les forces de l'ordre Revoir sa prestation en finale régionale

« Je ne suis pas une linguiste normale, je n’étudie pas les sens des mots, j’étudie les sons des langues »
Leah VANDEVEER, Bordeaux - La Rochelle – Pau – Laboratoire Cognition, Langue, Langages, Ergonomie La phonologie des consonnes rares : une approche typologique Revoir sa prestation en finale régionale

« Si on pouvait demander à tous ces électrons de se déplacer efficacement dans les fils sans faire le bazar, on ne perdrait plus d’énergie inutilement ! »
Nicolas AUVRAY, Université Sorbonne Paris Cité – Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques (MPQ) À la recherche du pseudogap dans Nd-LSCO – Étude du diagramme de phases des cuprates par spectroscopie Raman électronique Revoir sa prestation en finale régionale

« Une cellule sénescente c’est un peu comme votre voisin qui à 4h du matin va mettre la musique à fond, réveiller tout l’immeuble. Le lendemain tout le monde est énervé et fatigué »
Yassin TACHIKART, Languedoc-Roussillon Universités – Institut de médecine régénérative et biothérapies (IRMB) Rôle du transfert mitochondrial et du microenvironnement sur le rajeunissement des cellules souches mésenchymateuses et sujets âgés appliqué à la médecine régénératrice Revoir sa prestation en finale régionale

« Mon travail consiste à créer un gyrophare moléculaire, c’est-à-dire une molécule biologique qui serait capable de fluorescer » Farah BOUHEDDA, Alsace - Université de Strasbourg / Université de HauteAlsace – Laboratoire Architecture et réactivité de l’ARN Développement de nouveaux aptamères d'ARN fluorogènes pour la conception d'outils d'imagerie Revoir sa prestation en finale régionale

« Mon travail est d’utiliser des méthodes de datation afin de donner un âge précis à des indices archéologiques provenant d’une scène de fouille »
Eslem BEN AROUS, Sorbonne Université – Laboratoire Histoire naturelle de l'Homme préhistorique Chronologie des peuplements d'Homo sapiens en Afrique du Nord-Ouest au Pléistocène supérieur : approche chronologique multi-méthodes appliquées aux sites de RabatTémara Revoir sa prestation en finale régionale

« En ce moment je suis passionné par deux trucs : la vibration des réservoirs de fusées et le rap »
Christophe HOAREAU, HESAM Université – Laboratoire de Mécanique des Structures et des Systèmes Couplés (LMSSC) Réduction des vibrations de structures couplées à des liquides internes avec surface libre par l'utilisation de systèmes hybrides passifs/actifs Revoir sa prestation en finale régionale

« Pour ma thèse je m’intéresse au futur de la Basilique Saint-Rémi de Reims : à l’altération des pierres »
Emilie HUBY, Réseau d'établissements de l'enseignement supérieur et de la recherche de Champagne-Ardenne – Groupe d'Etude sur les Géomatériaux et Environnements Naturels, Anthropiques Archéologiques (GEGENAA) Caractérisation, détection et modélisation de l'effet thermique sur les matériaux de la Basilique Saint-Remi Revoir sa prestation en finale régionale

« Il était une fois, dans un royaume lointain, un triste forgeron qui semblait incertain »
Gabriel VENET, HESAM Université – Laboratoire de Conception Fabrication Commande (LCFC) Modélisation du comportement et identification paramétrique pour la mise en forme des matériaux métalliques massifs Revoir sa prestation en finale régionale

« Mon travail consiste à démontrer la proximité entre d’une part la musique de Rossini et d’autres part les musiques commerciales d’aujourd’hui »
Tom MÉBARKI, Aix-Marseille Provence Méditerranée – Laboratoire Perception, Représentations, Image, Son, Musique (PRISM) La « folie organisée » dans l’opera buffa rossinien. Vers une transhistoire du son Revoir sa prestation en finale régionale

Concours francophone initié en 2012 au Québec (Canada) par l'Association francophone pour le savoir (Acfas), « Ma thèse en 180 secondes » lance un défi aux doctorants : expliquer leur sujet de recherche en français et avec des termes simples, à l'attention du grand public, avec l'appui, s'ils le souhaitent, d'une unique diapositive et le tout en trois minutes chrono !

Pour la quatrième année consécutive, un forum dédié aux nouvelles initiatives en médiation scientifique (NIMS) sera également organisé le jour de la finale nationale, à la MC2 de Grenoble. Portés par l'expérience réussie de « Ma thèse en 180 secondes », le CNRS et la CPU mettent en valeur et encouragent d'autres initiatives de médiation scientifique mais aussi ceux qui les portent. Enseignantschercheurs, chercheurs, étudiants et médiateurs sont invités à venir découvrir de nouveaux vecteurs de vulgarisation scientifique et échanger sur des pratiques innovantes. Un forum à découvrir sur www.cnrs.fr/forum-nims/

Accréditation obligatoire pour les journalistes auprès des contacts presse avant le 11 juin au soir.

Découvrez les candidats et suivez la finale nationale sur http://mt180.fr/ et sur Twitter #MT180

Cet évènement est organisé par la CPU et le CNRS, avec le soutien de la Communauté Université Grenoble Alpes et de l’IDEX. En partenariat avec la Banque des territoires, la CASDEN, la MGEN, France Inter, la MC2 de Grenoble et le Crous Grenoble Alpes.

Contacts Presse CPU l Xavier Teissedre l T 01 44 32 92 45 – 06 20 34 65 69 l xavier.teissedre@cpu.fr Presse CNRS l Julien Guillaume l T 01 44 96 46 35 – 06 75 74 02 22 l julien.guillaume@cnrs-dir.fr