Guénolé Marchadour

 
Entrée du Cnam rue Saint-Martin.

Publications

  • « Intersectionality in the processes of leadership incarnation. A multisited approach based on the mobilizations of Brazilian migrants in Japan », Social Theory and Dynamics, vol. 1, March 2016, p. 69-85.
  • « Les apports d’une enquête multisituée pour l’observation des « rapports sociaux de sexe ». Le cas de l’action collective des migrants brésiliens au Japon », SociologieS, La recherche en actes, in Dossier « Ethnographie du genre », mis en ligne le 26 mai 2015.
Après avoir soutenu une thèse en science politique sur l’intersectionnalité des rapports sociaux dans les mobilisations de migrant.e.s brésilien.ne.s au Japon dans les années 2000 à l’Université Lumière Lyon 2 (boursier du gouvernement japonais), Guénolé Marchadour a rejoint le LISE en septembre 2015. Il y participe à l’ANR SAGEMM (Social Activities, Gender, Markets, Mobilities from beyond – Latin America) depuis 2016, dans laquelle il développe une recherche post-doctorale sur les trajectoires biographiques d’enseignant.e.s afrodescendant.e.s dans l’enseignement supérieur au Brésil et en France. Il a, par ailleurs, été assistant de recherche au sein de l’ANR SOMBRERO (Sociologie du militantisme, Biographies, Réseaux, Organisations) entre 2013 et 2015. En tant qu’ATER au CNAM, il enseigne la sociologie des organisations, la sociologie des relations professionnelles et les politiques de lutte contre les discriminations dans le monde du travail. Il est membre des axes de recherche : « Genre, Droit et Discriminations » et « Travail » du Lise.