Melaine Cervera

 
 

 Entrée du Cnam rue Saint-Martin.

Publications

  • M. Cervera, 2013, «Associations et action publique : le cas des parcours d’accès à l’emploi des personnes vivant avec le VIH», in Defalvard H, L’Horty Y., Legendre F., Narcy M., (dir.), Les nouvelles frontières de l’économie sociale et solidaire, Presses Universitaires de Louvain, pp.329-346.
  • M. Cervera, 2012, «VIH et accès à l’emploi : quel modèle socioéconomique à partir d’une expérience locale ?», in N. Richez-Battesti, F. Pretrella, P. Gianfaldoni (dir.), Travail, organisations et politiques publiques : quelle soutenabilité à l’heure de la mondialisation ?, Presses Universitaires de Louvain, pp.457-472.
  • M. Cervera, 2012, «L’engagement en tension : associations et accès à l’emploi des personnes vivant avec le VIH» in Bureau M.-C., Sainsaulieu I. (eds.), Reconfigurations de l’Etat social en pratique, col. Le regard sociologique, Presses universitaires du Septentrion, Lille, 2012, pp.313-325.

Melaine Cervera est docteur en sciences économiques. Il a rejoint le LISE en 2009 en tant que chercheur associé. Inscrit en doctorat en sciences économiques à l’Université Paris-Est en 2008, il a soutenu sa thèse en 2013, dirigée par Hervé Defalvard et codirigée par Jean-Louis Laville, intitulée :
L’accompagnement associatif vers l’emploi : Le cas des Personnes vivant avec le VIH.
(Prix de thèse « Jacques Tymen » de l’association d’économie sociale-septembre 2014).
Auparavant, il a été chargé de mission Emploi à l’association Sidaction entre 2006 et 2008. De 2008 à 2013, il a été jeune chercheur doctorant, chargé de cours et Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER) en sciences économiques à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Depuis 2013, il enseigne la sociologie des associations, la méthodologie des sciences sociales et la socio-économie dans différents établissements universitaires. Il est chargé de cours au CNAM.
Ses recherches portent sur l’économie sociale et l’économie solidaire, l’insertion et l’accès à l’emploi, la participation des publics fragiles aux politiques publiques, l’invisibilité sociale et la socio-économie de l’accompagnement dans différents contextes institutionnels.

Lien vers CV 2015


 Plus d'informations