Maxime Quijoux

 Omnes docet ubique - Enseigner à tous et partout

 

Publications récentes

  • 2018. Adieux au Patronat, lutte et gestion ouvrière dans une usine reprise par ses salariés, éditions du Croquant, Vulaines-sur-Seine.
  • 2018. « ¿Sociólogo de la dominación? La cuestión del trabajo en la obra de Pierre Bourdieu », Revista Latinoamericana de Estudios del Trabajo, p. 5-25.
  • 2017. « Quelle démocratie après les restructurations ? » Revue des conditions de travail, n°7 décembre 2017, p-83-91
  • 2016. Edition et présentation du livre La politique vécue, péronisme et mouvements sociaux dans l’Argentine contemporaine, de Julieta Quirós, éditions L’Harmattan, Paris.
  • (dir.) 2015. Bourdieu et le travail, Presses Universitaires de Rennes, collection le lien social.

Maxime Quijoux est sociologue et politiste, chargé de recherche au CNRS. Il est membre du laboratoire Printemps -Professions-Institutions-Temporalités - à l'Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Après une thèse en 2009 portant sur les reprises d'entreprises par les salariés en Argentine, il poursuit désormais ses recherches sur les reprises en France et le mouvement coopératif. Il s'intéresse également aux formes de socialisation au travail, dans ses genèses comme dans ses transformations. Ses recherches en cours portent sur : Sociologie des reprises d’entreprises par les salariés sous forme de SCOP en France et en Argentine ; Sociohistoire du mouvement coopératif français des années 1980 à nos jours ; Épistémologie des sciences sociales.

Plus d'informations