Maxime Quijoux

 
Omnes docet ubique - Enseigner à tous et partout

 

Publications récentes

  • 2015 : (dir.) Bourdieu et le travail, Presses Universitaires de Rennes, collection le lien social.
  • 2014 : « Les conflits du travail dans le monde. Vol. 1 Construire le conflit au travail : des mobilisations entre ruptures, circulations et continuités », Critique Internationale, n°64, 2014/3
  • 2014 : « les conflits du travail dans le monde. Vol 2 Défendre les travailleurs : acteurs, pratiques et enjeux des relations professionnelles », Critique Internationale, n°65, 2014/4
  • 2011 : Néolibéralisme et autogestion, l’expérience argentine. Editions de l’IHEAL, Paris 3-Sorbonne Nouvelle, 2011.

Maxime Quijoux est sociologue, chercheur au CNRS et membre du laboratoire Printemps -Professions-Institutions-Temporalités- à l'Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Après une thèse en 2009 portant sur les reprises d'entreprises par les salariés en Argentine, il poursuit désormais ses recherches sur les reprises en France et le mouvement coopératif. Il s'intéresse également aux formes de socialisation au travail, dans ses genèses comme dans ses transformations.