Marie Loison Leruste

 

 
Photo: M.M.

Dernières publications

 
  • M. Loison-Leruste, Habiter à côté des SDF. Représentations et attitudes face à la pauvreté, L’Harmattan, 2014.
  • M. Loison-Leruste, "Eloigner les indésirables", in S. Paugam (dir.), L’intégration inégale. Etude sur les liens sociaux, EHESS, 2014.
  • M. Moison-Leruste, « L’expertise au prisme du temps », in L. Lima (ed.), L’expertise sur autrui. L’individualisation des politiques sociales entre droit et jugements, Bruxelles, Peter Lang, 2013, p. 57-73.
  • M. Loison-Leruste et Ch. Trombert, « Les formes de savoirs légitimes des experts », In L. Lima (ed.), L’expertise sur autrui. L’individualisation des politiques sociales entre droit et jugements, Bruxelles, Peter Lang, p. 163-79, 2013.
  • M. Loison-Leruste et M. Hély, « Des entreprises associatives en concurrence : le cas de la lutte contre l’exclusion », in Hély M. et Simonet M., Le travail associatif, Paris, PUN, p. 191-207, 2013.
 

Marie Loison-Leruste, docteure en sociologie de l’Ecole des hautes études en sciences sociales, est maîtresse de conférence à l’Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité. Elle est membre du Centre de Recherche sur l'Action Locale (CERAL) et chercheuse associée au Lise.
Ses travaux de recherche portent principalement sur la pauvreté, la marginalité et l’exclusion sociale et plus spécifiquement sur la mendicité et le sans-abrisme. Elle s’intéresse aux différentes formes d’exclusion liée au logement et, plus généralement, à la nature et au traitement des formes contemporaines de non conformité sociale, en étudiant la question des trajectoires sociales et résidentielles et du traitement politique et social des personnes sans domicile.

Elle privilégie les approches à la fois qualitatives et quantitatives et associe l’utilisation de méthodes ethnographiques à des outils d’analyse statistique (SAS, Modalisa, SPSS, Sphinx).

 Plus d'informations


À l’université de Paris 13, Marie Loison-Leruste enseigne les statistiques et méthodes quantitatives, la méthodologie de la recherche et la sociologie de l’exclusion, de la précarité et du chômage.
Dans le cadre de l’ANR «
Expertise sur autrui, la construction du jugement dans les magistratures sociales », elle a assuré la coordination scientifique et administrative du projet et a participé à l’enquête portant sur le terrain pénitentiaire.