Marie-Anne Dujarier




 
photo: M.A.D.

 

Publications récentes (sélection)

  • avec Gaudart C., Gillet A., Lénel P. (dir.), L'activité en théories - Regards croisés sur le travail, avec des contributions d’ A. Bidet, A. Borzeix, Y. Clot, C. Dejours, M.-A. Dujarier, D. Lhuilier, Y. Schwartz, G. de Terssac, Octarès Editions, 2016.
  • « Les usages sociaux du numérique : une typologie », In Digital labor, travail du consommateur, quels usages sociaux du numérique ?, INA Global, La Revue des Industries Créatives et des Médias. En ligne, 2016.
  • “The activity of the consumer: strengthening, transforming or contesting capitalism?”, American Quartely. Special, Volume 56, Issue 3, p. 460-471, 2015.
  • « Acteurs, jeu et fiction au travail : le sens du travail chez les cadres », in Courtet C., Besson M., Lavocat F., Viala A. (dir),  « Rencontres recherche et Création à Avignon »,  CNRS Editions, 2016, p.149-161.
  • Le management désincarné. Enquête sur les nouveaux cadres du travail, La Découverte, 2015. 250 p.

Marie-Anne Dujarier est sociologue du travail, Professeure à l’Université Paris 7- Denis Diderot et membre du Laboratoire de Changement Social et Politique (LCSP). Elle a également enseigné à l’École Polytechnique, pendant 6 ans, comme directrice des stages de recherches en sciences sociales, et à la Sorbonne Nouvelle, Paris III, de 2005 à 2016. Membre du LISE de 2007 à 2016, elle y a co-animé l’axe « travail » et cofondé l’atelier « Critique ».

Elle est membre du conseil scientifique des JIST, membre du Bureau de Sociologie du Travail de l’AISLF, de celui de Sociologie Clinique de l’AFS et responsable des relations internationales pour le RISC (Réseau International de Sociologie Clinique) et de ses relations avec l’ISA (International Sociological Association).

Membre de trois comités de rédaction de revues (SociologieS, Travailler et Ergologia), elle est aussi membre du comité Editorial de la collection « Travail et activité humaine » chez Octarès, depuis 2016.

Ses recherches portent sur l’encadrement social de l’activité humaine. Ses enquêtes cliniques, qualitatives et quantitatives, dans des grandes organisations privées et publiques, rendent compte des transformations du travail des prescripteurs (les dirigeants et les cadres), des dispositifs de « management » qu’ils fabriquent et diffusent (pilotage par les chiffres, évaluation, démarches qualité, coproduction du client, etc.) et de la manière dont les travailleurs et les consommateurs les expérimentent et les transforment. Cette sociologie de l’activité analyse les faits sociaux saillants de notre société (idéalisation des normes de travail, mise au travail du consommateur, management à distance, rapports sociaux sans relations, capitalisme ludique…), en postulant que le travail, loin de n’être qu’un « facteur de production » ou une simple exécution, est une activité : un « faire au monde » aux enjeux matériels, sociaux mais aussi existentiels.



Formation et parcours professionnel

  • Professeure de Sociologie à Paris 7 – Denis Diderot
  • Maître de conférences à l’Université Paris III- Sorbonne Nouvelle (2005-2016)
  • Professeur à l’École Polytechnique (2005-2011)
  • ATER au CNAM (2003-2005)
  • Doctorat de sociologie du Pouvoir, Université Paris VII, 2004
  • DESA (Master 1) de psychologie du travail, CNAM, 2003
  • 12 ans d'expérience professionnelle en entreprises, administrations et associations
  • DEA de Sociologie des organisations, IEP Paris, 1989
  • Licence d’Histoire, Université de Rouen, 1988
  • Diplômée de l’ESC Rouen, 1988
  • Prépa H.E.C. (1985)