Corinne Gaudart

Publications récentes

  • avec Dujarier M.-A., Gillet A., Lénel P. (dir.), L'activité en théories. Regards croisés sur le travail, Octarès, 2016, 254 p.
  • C. Gaudart, et al. (dir.), 2013. Le bonheur au travail, Paris, Le Cherche midi.
  • C. Gaudart, et al. (dir.), 2012. La vie professionnelle : âge, expérience et santé à l’épreuve des conditions de travail, Toulouse, Octarès.
  • C. Gaudart, et al., 2012. « Ergonomie », In A. Bevort, et al. (éd.), Dictionnaire du travail, PUF : Paris, p. 274-280.

Corinne Gaudart est chargée de recherche au CNRS, ergonome et membre du Lise. Ses activités de recherche portent sur l’élaboration de l’expérience aux différents âges de la vie professionnelle. L’expérience y est abordée dans une perspective développementale, i.e. qu’elle est entendue comme développement de la pratique professionnelle et développement d’une pratique réflexive relative à l’usage de soi dans le travail. Cette expérience intègre ainsi des possibilités, a minima, de se préserver ou de construire sa santé au travail. Le milieu professionnel, au niveau de l’organisation et des collectifs de travail, s’avère ressource et/ou contrainte pour l’élaboration et la mise en oeuvre de cette expérience. Cette approche de l’expérience est analysée précisément au niveau de l’activité de travail et se combine à des approches systémiques et diachroniques des milieux de travail. L’activité, à un moment donnée, et l’expérience qu’elle révèle, dépendent d’autres déterminants que ceux relatifs à la personne, notamment les collectifs de travail, l’organisation du travail et les modèles productifs auxquelles elles se rattachent, l’environnement économique, social, démographique. Et l’activité à un moment donnée dépend des relations passées entre ces différents niveaux.
Les objets de recherche de Corinne Gaudart portent donc plus particulièrement sur les liens âge/travail à différents temps de la vie professionnelle : jeunes ou nouveaux dans l’élaboration des savoirs professionnels, transmission entre anciens et nouveaux, développement des compétences au fil du temps en interaction avec les changements organisationnels et technologiques qui s’opèrent dans les milieux de travail. Ces recherches ont pour but de transformer le travail pour qu’il permette le développement des personnes, i.e. pour qu’elles puissent travailler en santé et en compétences aux différents âges de la vie. Ses terrains de recherche couvrent le secteur industriel, les services, les soins à la personne. La formation de réseaux d’acteurs (syndicalistes, RH, médecine du travail, prévention) reste par ailleurs une préoccupation importante pour la transformation pour les milieux de travail. Ces travaux de recherche s’effectuent en collaboration avec le GIS-CREAPT dont le CNAM et le CNRS sont partenaires. Ils s’inscrivent par ailleurs, particulièrement sur les questions de transmission entre anciens et nouveaux, dans des échanges scientifiques franco-québécois (IRSST, UQAM).

 

 Plus d'informations


- Le bonheur au Travail ? (Interview donnée au Huffington Post, oct. 2013)